Suzanne Chappaz-Wirthner

Après l’obtention d’une maturité classique au collège Sainte-Marie des Anges à Sion, elle entreprend des études d’ethnologie à l’Université de Neuchâtel. Son mémoire de licence porte sur les Tschäggättä du Lötschental.

D’autres recherches suivent, qui aboutissent à une thèse de doctorat intitulée Le Turc, le Fol et le Dragon. Figures du carnaval haut-valaisan.

Elle a été à plusieurs reprises chargée de cours aux Universités de Neuchâtel, de Bâle et de Lausanne, a participé à des colloques scientifiques et publié de nombreux articles dans des revues d’anthropologie suisses et françaises.

Elle a contribué également à la conception d’expositions pour le Musée d’ethnographie de Neuchâtel et le Musée d’histoire du Valais et collaboré avec l’Ecole cantonale d’art du Valais.

Elle poursuit aujourd’hui ses recherches sur des figures de transgression puisées dans le champ rituel et dans le champ littéraire.

>> Trames