Geneviève Guhl

Née à Lausanne en 1964, directrice artistique, metteuse en scène, comédienne.

Elle se forme d’abord, de 1982 à 1985, à l’Accademia Teatro Dimitri au Tessin (Suisse), à l’Ecole internationale de théâtre Jacques Lecoq à Paris, et à l’Ecole de théâtre Serge Martin à Genève.
Puis en 1985 elle fait une rencontre décisive, Ryszard Cieslak, anciennement acteur du Théâtre Laboratoire de Jerzy Grotowki, avec qui elle travaille environ trois ans au sein du groupe Le Labyrinthe.
S’ensuivront d’autres rencontres importantes au travers d’un stage pratique artistique d’un an au Workcenter of Jerzy Grotowski à Pontedera en Italie. Son groupe travaille alors sous la direction de Maud Robart avec qui elle entretient jusqu’à aujourd’hui des liens de travail.

En 1989, elle fonde à Sion sa première compagnie, le THEATRE DEDAL
avec laquelle elle met notamment en scène :
– des pièces autour du mythe de Persée et les Gorgones (1992-1994)
Joyeux Noël de Manon Pulver (1998)
A corps et à cru, à partir de l’œuvre inédite de l’auteur valaisan Christian Emery (création en 1999, Théâtre du Grütli, Genève).

En 2000, elle fonde la compagnie L’ASCENSEUR A POISSONS
Pour une absente, sa première création, multiforme, met en relief la chanteuse Barbara et la lutte contre le sida, avec des textes de Manon Pulver (2001, Théâtre L’Arsenic, Lausanne et Théâtre de la Parfumerie, Genève).
Parmi ses autres spectacles :
Le Funambule de Jean Genet (2007, Théâtre du Galpon, Genève et Gravière Luginbühl, Sion).
Opus incertum, empilement de listes (création en 2011, coproduction Petithéâtre de Sion; Théâtre Oriental, Vevey; Centre culturel ABC, La Chaux-de-Fonds; Théâtre de la Parfumerie, Genève. En 2013, exposition de ces listes en Ville de Monthey et à La Grange de Dorigny, Lausanne; publication aux Editions Monographic, Sierre)
Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz (création 2014, co-production La Grange de Dorigny, Lausanne; Comédie de Genève; Théâtre de Valère, Sion; Belle Usine, Fully)
Manque de Sarah Kane (création au Petithéâtre de Sion en 2017, puis tournée romande à la Grange de Dorigny, Lausanne; Belle Usine, Fully; Théâtre du Galpon, Genève).

Elle propose aussi des lectures, dont :
– en 2005, avec Fabienne Schnorf, dans le cadre de l’exposition Palestine au Manoir de Martigny.
Elles y lisent des poèmes de Mahmoud Darwich.
– en 2020, avec Soha Bechara, en lien avec l’exposition Trames.
Elles y lisent Zacharia Mohammed en arabe et Pier Paolo Pasolini en français.

>> Trames